title

Mot de nos collaborateurs

Notre service Développement

03 Juil 2019, dans Mot de nos collaborateurs

Zoom sur notre service Développement.

3 questions à Sylvain ODORE, développeur fonctionnel chez INFOLOGIC.

Quel est ton parcours ?

« Je suis diplômé de l’école d’ingénieur l’ESISAR à Valence. Cela fait 13 ans maintenance que j’ai intégré le service développement d’INFOLOGIC. Je travaille plus particulièrement sur la partie que nous appelons “Superviseur“, qui correspond en fait à la préparation de commandes. Le but est de réussir à expédier les commandes et qu’elles soient prêtes au moment où les camions partent, tout en respectant ce que les clients ont commandé en termes de quantité, de traçabilité, de qualité des produits, etc. La préparation de commandes est le plus ancien module de l’ERP COPILOTE. Il est donc “complet” depuis très longtemps, mais nous avons toujours de nouvelles fonctionnalités à ajouter. Nous faisons beaucoup de maintien de l’existant, d’améliorations, de petites briques que nous ajoutons petit à petit et qui font gonfler les fonctionnalités disponibles dans l’application. ».

Quel lien y a-t-il avec les clients ?

« Nous travaillons beaucoup avec des automates, des balances, des imprimantes, des transtockeurs, des robots palettiseurs, etc. Ce sont des éléments que nous avons du mal à tester en restant au bureau, en faisant notre développement. Nous pouvons les simuler, faire des tests, mais au bout d’un moment, nous sommes obligés d’aller sur place, pour vérifier que cela fonctionne bien, faire la mise au point. Nous sommes amenés à faire des déplacements pour cela. Ceci nous permet de rencontrer nos clients, de bien comprendre leurs besoins, leurs problématiques qui sont assez différentes d’un client à l’autre. ».

Quel est le lien entre les développeurs et les consultants chez INFOLOGIC ?

« Nous avons beaucoup de liens avec les consultants de notre module, c’est-à-dire au niveau de la préparation de commandes. Nous sommes en contact avec eux tous les jours. Ils nous font régulièrement de nouvelles demandes de développement. Il faut que nous les analysions et que nous validions qu’il y a bien un besoin cohérent, et la solution à réaliser. C’est une réunion que nous faisons justement avec les intégrateurs, que nous faisons participer à tour de rôle dans ces réunions pour qu’ils voient les nouvelles demandes et qu’ils donnent leur avis, car ce sont eux qui sont au plus proche de la réalité terrain. ».