title

Revue de presse

Kevin MAYER fête sa médaille d’argent aux JO chez Infologic

18 Nov 2021, dans Revue de presse

L’après Jeux olympiques de Kevin MAYER

Les journaux L’Hebdo de l’Ardèche et Drôme Hebdo reviennent sur la visite de Kevin MAYER chez son sponsor Infologic, spécialisé dans l’édition et l’intégration d’ERP pour l’agro et la cosmétique, pour fêter sa médaille d’argent aux JO de Tokyo cet été.

“Vice-champion olympique de décathlon aux JO de Tokyo en août dernier, Kevin MAYER a pris le remps de se reposer après cette compétition dantesque. L’occasion de poser de nouveaux jalons sur le parcours qui le mène à Paris 2024. […] Mardi 9 novembre, près de trois mois après le podium des JO japonais, Kevin MAYER s’est rendu chez son sponsor Infologic, entreprise de création de logiciels basée à Bourg-lès-Valence, pour présenter sa médaille olympique. Face au groupe de salariés, il a prit le temps de revenir sur ce décathlon olympique. […] Alors que Paris 2024 est à portée de vue, l’ancien licencié de l’Entente athlétique Tain-Tournon se concentre d’abord sur les nombreuses échéances de 2022. L’après Tokyo et l’avant Paris sont lancés. […]”

Source : Drôme Hebdo et l’Hebdo de l’Ardèche du 18 novembre 2021.


Kevin MAYER de passage à Bourg-lès-Valence

La Tribune de Montélimar et le Journal Tain Tournon, consacrent un article au décathlonien Kevin MAYER suite à son passage chez l’un de ses principaux sponsor, l’éditeur et intégrateur de solutions logicielles pour l’agroalimentaire et la cosmétique Infologic.

“[…] Le Drôme-Ardéchois, élu athlète européen de l’année en 2019, était de retour sur ses terres mardi dernier à l’occasion d’une rencontre avec les équipes d’Infologic à Bourg-lès-Valence, avant de retrouver sa ville de Montpellier où il est licencié. Malgré ce succès, Kevin MAYER conservera un souvenir mitigé de ce rendez-vous. […] Maintenant il prépare les prochaine échéances en attendant les Jeux Olympiques de 2024 […] car le décathlonien a déjà cette échéance en tête. […]”

Source : La Tribune de Montélimar du 18 novembre 2021.


Kevin MAYER fête sa médaille chez Infologic

Le journal L’Écho le Valentinois revient dans son numéro du 13 novembre sur la réception en l’honneur de la médaille d’argent du décathlonien Kevin MAYER, lors des JO de Tokyo en août dernier. Celle-ci s’est tenue dans la salle de sport de la société d’édition et d’intégration de logiciels de gestion pour l’agroalimentaire et la cosmétique le mardi 9 novembre, en présence de Kevin et de ses proches, ainsi que des salariés de la société Infologic, un des principaux sponsor de Kevin.

“Le Drômois et vice-champion olympique de décathlon, Kevin MAYER, est venu fêter, mardi 9 novembre dernier, sa médaille d’argent, obtenue aux JO de Tokyo en août dernier, chez son sponsor des tous premiers jours, Infologic. L’occasion de prouver sa fidélité et sa reconnaissance à l’entreprise qui l’a soutenu dès ses débuts, alors qu’il n’était encore que “jeune espoir” junior, mais qui a très vite fait ses preuves avant même d’atteindre sa majorité. L’occasion pour les collaborateurs d’Infologic de témoigner de leur fierté de compter ce champion parmi les proches de l’entreprise, d’échanger de façon informelle et intimiste avec le sportif de haut niveau devenu quasi intouchable au regard de sa notoriété et du rythme qui cadence son quotidien  pour maintenir ses performances au niveau mondial.”

Source : L’Écho le Valentinois du 13 novembre 2021.


Infologic, étape bourcaine pour Kevin MAYER

Le journal le Dauphiné Libéré a consacré un article à Kevin MAYER venu fêter sa médaille d’argent aux JO de Tokyo avec son sponsor, l’éditeur de logiciels de gestion pour l’agro et la cosmétique : Infologic. “Comme il le fait régulièrement après une compétition de haut niveau, le vice-champion olympique du décathlon Kevin MAYER est venu fêter sa médaille d’argent de Tokyo chez son partenaire, l’entreprise Infologic de Bourg-lès-Valence. Sur une projection on a vu quelques images de l’entraînement et des compétitions du champion. Kevin a ainsi pu découvrir l’engouement que suscitaient ses performances que de nombreux employés venaient suivre la nuit au sein de l’entreprise.  Le PDG André CHABERT a rappelé qu’une partie des qualités nécessaires à la bonne marche de la société ressemblaient fort à celles du champion. Kevin MAYER a remercié les responsables d’Infologic pour le soutien sans faille qu’ils lui apportent depuis 6 ans avant de se livrer au jeu des questions et réponses […].

Source : Le Dauphiné Libéré du 10 novembre 2021.


MAYER, Blummenfelt, Yee… La Drôme en forme olympique !

Les journaux Le Dauphiné Libéré et Vaucluse matin ont consacré un article aux athlètes drômois qui ont brillé aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été. Parmi eux le décathlonien Kevin MAYER sponsorisé par le fournisseur d’ERP Infologic. “Une semaine après le doublé or-argent réalisé par les sociétaires du Valence triathlon, Kristian BLUMMENFELT et Alex YEE, le décathlonien drômois Kevin MAYER a conquis jeudi 4 août une nouvelle médaille d’argent.”.

La Drôme est donc en forme olympique, et peut se targuer d’avoir effectué une belle moisson au pays du soleil levant. […] Kevin MAYER a fait passer son fan club par toutes les émotions. Ce dernier, rassemblé au siège de la société Infologic (son sponsor), a vécu 48h éprouvantes. Les parents du décathlonien originaire de la Roche de Glun, ses amis, ses supporters et ses partenaires ont tout d’abord vécu le doute, alors que le recordman du monde faisait état d’une douleur au dos l’ayant fait rater son lancer de poids. L’ascenseur émotionnel aura duré jusqu’à la perche, dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 août, où Kevin s’est “refait la cerise”, avant de grimper sur la deuxième marche du podium grâce à un lancer de javelot stratosphérique couronné d’un nouveau record personnel. […]

Source : Le Dauphiné Libéré et Vaucluse matin du 06 août 2021.


Ils ont poussé derrière Kevin MAYER lors de JO de Tokyo

Le journal, Le Dauphiné Libéré, revient sur les 2 jours d’épreuves du décathlon Kevin MAYER à Tokyo, vécu par ses supporters dans la salle de sport de son partenaire l’éditeur et intégrateur d’ERP Infologic. “Plongé dans le doute après la contre-performance au lancer de poids et suite à l’annonce des douleurs au dos de Kevin MAYER, le fan club du décathlonien drômois a repris espoir mercredi en fin de matinée. ET continue de rêver d’une médaille ce jeudi.

De leur côté, tout est prêt pour accueillir une médaille et vivre le concours de folie. Dans la salle mise à disposition du fan club de “Kéké”, au sein des locaux de son sponsor Infologic à Bourg-lès-Valence. Une soixantaine de personnes, membres de la famille du décathlonien, “amis, partenaires, a pu tenir la cadence d’un concours débuté dans la nuit du mardi au mercredi. […] “Kevin a sauvé la mise car ce matin, il n’était pas bien. C’est ça un champion, il sait rebondir”, s’extasie André CHABERT, le PDG d’Infologic.”.

Source : Le Dauphiné Libéré du 5 août 2021.


Jeux olympiques de Tokyo : les yeux rivés sur Kevin MAYER

Le journal, Le Dauphiné Libéré, a suivi l’aventure du fan club de Kevin MAYER qui a pu vivre les 10 épreuves du décathlonien au sein de la société Infologic, éditeur de logiciel de gestion et sponsor de Kevin. “Pour suivre les débuts du décathlon, la société Infologic, basée à Bourg-lès-Valence et sponsor de Kevin MAYER, avait mis les petits plats dans les grands, mercredi 4 août. Avant une deuxième journée décisive ce jeudi.”.

Source : Le Dauphiné Libéré du 5 août 2021.


Un regard sur l’espace Kevin MAYER, avenue de Lyon

Le journal, Le Dauphiné Libéré, en vue de la participation prochaine de Kevin MAYER, le petit protégé de l’éditeur et intégrateur de logiciel de gestion Infologic, aux JO de Tokyo, a consacré un article spécial dans son numéro du 2 août. “Depuis 3 ans, la partie nord de la façade de l’entreprise Infologic, avenue de Lyon, porte le nom “Espace Kevin MAYER”. Elle est illustrée par quelques images du champion et recordman du monde du décathlon. Kevin MAYER entrera en lice à Tokyo mercredi matin, et ils seront nombreux dans le monde de l’entreprise mais aussi de tout l’athlétisme drômois à suivre ses performances dans une discipline très exigeant et qui n’offre que très peu de moments de compétitions officielles. […]”.

Source : Le Dauphiné Libéré du 2 août 2021.