title

Témoignages clients

 

CENTRALE DE CHARCUTERIE s’équipe de L’ERP COPILOTE

10 Oct 2017, dans Témoignages clients

La société CENTRALE DE CHARCUTERIE est spécialisée dans l’achat et la vente de viande de porc et dans la fabrication et la commercialisation de charcuteries et salaisons. L’entreprise qui travaillait déjà avec INFOLOGIC a choisi de mettre en place l’ERP COPILOTE en juin 2017. Frédéric MONIER, Président et Dominique BONNEL, chef de projet, nous explique pourquoi ils ont souhaité évoluer avec INFOLOGIC.

Un projet sur le long terme

Frédéric MONIER a racheté l’entreprise CENTRALE DE CHARCUTERIE en 2010. Déjà équipée de l’ancien ERP d’INFOLOGIC, l’entreprise a souhaité faire évoluer la solution et a choisi de faire une nouvelle fois confiance à INFOLOGIC en installant l’ERP COPILOTE.

Le projet

« J’ai racheté l’entreprise CENTRALE DE CHARCUTERIE en 2010. À l’époque, la société était équipée de l’ERP AGROV2 d’INFOLOGIC. INFOLOGIC, qui édite à présent l’ERP COPILOTE, a de moins en moins de clients équipés de son ancien logiciel. L’éditeur va donc bientôt arrêter la maintenance de cet ERP. Il était donc temps de changer. Pour cela, nous avons consulté plusieurs prestataires. Suite à cela, il nous est paru évident de continuer avec INFOLOGIC. Nous étions contents de notre ancien ERP et d’INFOLOGIC et cela s’inscrit aussi dans la continuité du projet. Nous avons donc décidé de mettre en place l’ERP COPILOTE. C’est donc en juin 2017 que nous sommes passés d’AGROV2 à COPILOTE et nous en sommes vraiment satisfaits. Le transfert s’est très bien passé et nous avons été bien accompagnés. », explique Frédéric MONIER.

Un ERP ergonomique

« Le premier avantage perceptible suite à la mise en place de l’ERP COPILOTE est l’ergonomie du logiciel. En effet, il est plus simple d’utilisation et plus intuitif. C’est très appréciable au quotidien. COPILOTE est aussi très ludique. Il est facile de passer d’un module à l’autre tout en gardant une homogénéité dans les écrans et dans leur utilisation. L’ERP COPILOTE est également plus rapide. Tout cela a notamment facilité l’acceptation du logiciel en interne. En effet, l’annonce du changement de logiciel a été un peu compliquée, car il est souvent difficile de changer les habitudes de chacun. Pourtant, aujourd’hui, tout le monde est content et on ne souhaiterait pas revenir en arrière. », se réjouit Frédéric MONIER.

Un ERP agroalimentaire

« Nous avons, tous les deux, toujours travaillé sur des logiciels agroalimentaires et il n’était pas question d’en changer. L’avantage est de disposer d’une solution qui réponde à nos besoins et à nos spécificités, ce qui est le cas de COPILOTE. Par exemple, nous allons d’ici quelques mois mettre en place la partie GPAO. Celui-ci va comprendre la pesée des porcs. L’ensemble des données va être enregistré dans l’ERP et nous pourrons les utiliser comme bon nous semble. ».

Un ERP évolutif

« Sous AgroV2, l’ancien logiciel d’INFOLOGIC, nous avions fait le choix de ne pas nous équiper du module de gestion de production. Avec la mise en place de COPILOTE, il nous a cette fois-ci semblé évident d’intégrer ce module au projet car il a beaucoup à nous apporter. Nous avons toutefois préféré fonctionner en deux phases. Dans un premier temps, mettre en place seulement les modules déjà existants dans l’entreprise. Cela nous a ainsi permis de prendre nos marques sur ceux-là, sans bouleversement trop important d’un coup. Nous allons à présent, d’ici quelques mois mettre en place le module GPAO. L’avantage avec COPILOTE, c’est de pouvoir faire évoluer la solution au fur et à mesure, en fonction de nos besoins et de notre projet et surtout à notre rythme. », apprécie Dominique BONNEL.

Un seul et même ERP

« Le fait d’avoir un seul et même ERP pour l’ensemble de l’entreprise permet un meilleur partage de l’information entre les services. L’outil est homogène et la recherche d’information facilitée par la centralisation des données. D’ici un an nous maîtriserons totalement l’outil, c’est à ce moment-là que nous verrons vraiment les gains. » conclut Dominique BONNEL ».