title

Revue de presse

Lorifruit quantifie et qualifie ses stocks en temps réel

10 Juin 2016, dans Revue de presse
Avec l'ERP agro COPILOTE, vous pouvez gérer le pilotage des stocks et des flux de marchandises en temps réel.

Lorifruit équipé de l’ERP COPILOTE

Le magazine Process alimentaire revient sur l’utilisation de l’ERP COPILOTE par la coopérative LORIFRUIT : “La coopérative Lorifruit est spécialisée dans le production, le conditionnement et la commercialisation de fruits. Elle emploie 13 salariés permanents et 60ETP (jusqu’à 300 salariés en saison) pour un chiffre d’affaires de 10M d’euros. Elle a récemment mis en place l’ERP agroalimentaire Copilote, édité par l’éditeur et intégrateur spécialisé dans l’agroalimentaire Infologic. “Nous avions constaté que notre solution informatique existante ne répondait pas à nos attentes. Si nous avons choisi Infologic, c’est avant tout car il propose une solution globale. Aujourd’hui, nous n’avons plus qu’un seul interlocuteur. C’est très appréciable”, explique Jean-Marie Fereyre, directeur financier. La solution déployée, installée sur vingt postes, comporte les modules Achats, Ventes, Décisionnel, Gestion des parcelles, Stocks, GPAO (gestion de production assistée par ordinateur) administrative, Satel (supervision d’atelier), Préparation de commandes et interface comptabilité.

Une gestion qualitative et quantitative des stocks

Connecté aux automates, comme ceux de la calibreuses, mais aussi à l’outil d’analyse, l’ERP est alimenté automatiquement. Ainsi, toutes les informations concernant une parcelle ou un produit (itinéraire technique, prévision de récolte, traçabilité…) sont centralisées, sans besoin de ressaisie. Ces données sont demandées par les organismes de contrôles des certifications. Avec le logiciel, elles sont à jour et rapides d’accès. “De plus, on peut facilement les croiser. En ce sens, Copilote est un vrai outil d’aide à la décision”, poursuit-il.

Autre point stratégique : les stocks. Jusqu’à présent, leur gestion n’était pas totalement informatisée. copilote a permis d’optimiser les entrées et les sorties. ce qui a contribué à améliorer l’utilisation des emplacements et d’ajuster les niveaux de stockage. D’autant plus qu’avec la connexion aux calibreuses et la mise en oeuvre d’appareils numériques portables (PDA), la gestion des lots est possible en temps réel. “Les données sur la qualité des produits vont remonter de notre robot d’analyse directement dans l’ERP. Ainsi les commerciaux ont une vue juste sur les quantités de produits en stock pour ajuster leurs ventes.”, apprécie le directeur financier.

Des informations temps réels de la parcelle au commercial

Dans ce secteur d’activité, l’inventaire verger est obligatoire pour le suivi de l’itinéraire technique et pour les certifications. Son objectif est de connaître la qualité et la quantité des produits à venir. pour les commerciaux, il permet de construire un plan prévisionnel des produits à vendre et cela bien en amont de la récolte. L’inventaire verger constitue également pour le producteur un outil de prévision de ses investissements, grâce à un suivi plus pertinent des phases de croissance, d’apogée et de déclin des plantations. Lorifruit est en train de mettre en place la géolocalisation des parcelles sur Google maps. La solution développée assure un gain de temps significatif puisqu’il suffira à terme de saisir les coordonnées GPS de la parcelle. Non seulement cet outil permettra le transfert de fichiers informatisés précis à tous les organismes de contrôle mais il enverra à l’ERP des informations telles que le potentiel de récolte, l’âge, la distance entre rang et les prévisions de récoltes.

L’ERP a également permis de faciliter la rémunération des producteurs. “On part d’un prix brut commun à tous les producteurs puis applique un système de bonus/malus, en liaison avec les certifications produits. Par exemple, si un produit répond à la démarche Globalgap ou aux normes Label Rouge, le producteur percevra un complément. Les données concernant le calibrage et la qualité des produits sont directement disponibles dans l’ERP et affectées au lot concerné. Cela va automatiquement impacter la rémunération du producteur en question.”, conclut Jean-Marie Fereyre.”

Source : Process alimentaire – juin 2016.

 LORIFRUIT fait partie de FRUITS UNION. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site Internet.